En manque d’inspiration alors que votre bout d’chou pointe son nez dans quelques mois ? Chaque semaine, nous vous proposons une petite sélection de prénoms : classiques, rétro, pointus, fantaisistes, intemporels… il y en a pour tous les goûts. Ils nous ont été inspirés par nos amis, nos it-moms, nos familles et surtout par vous : les voici en exclusivité !

Les prénoms classiques

Martin : C’est dans la Rome antique que l’on découvre les premières traces de ce prénom toujours très apprécié. Martin vient en effet du prénom latin Martinus, qui fait référence à Mars, dieu de la guerre.

Valentine : Les apparences sont parfois trompeuses et c’est le cas pour ce prénom, dont la douceur cache une détermination de fer. En effet, Valentine vient du latin valens, que l’on peut traduire par “vigoureux” ou “fort”.

Les prénoms pointus

Elouan : D’origine celtique, Elouan vient de luh qui désigne “la lumière”. Pour le moment, les petits Elouan se croisent surtout en Bretagne et en Irlande. On ne doute pas qu’on entendra bientôt ce prénom dans d’autres contrées.

Orphée : S’il est aujourd’hui surtout porté au féminin, Orphée a des origines masculines. Son ancêtre Orpheus désigne “l’obscurité de la nuit”. Dans la mythologie grecque, Orphée était un poète et musicien talentueux. Sa lyre brille d’ailleurs dans le ciel chaque nuit, grâce à la constellation qui porte son nom.

Les prénoms rétro

Jocelin : Prénom empreint de noblesse, Jocelin vient du germain gaux, “le prince” et lind, “doux”. Une signification qui devrait l’aider à revenir sur le devant de la scène.

Simone : “Qui est exhaucé”. C’est la traduction de shimeon, le nom hébreu qui aurait inspiré ce prénom féminin. Simone de Beauvoir, Simone Veil, Simone Signoret… Le XXe siècle a mis ce prénom en lumière.

Les prénoms venus… du Sénégal

Assane : Dérivé de l’arabe Hassan, “le bienfaiteur”, ce prénom a beaucoup voyagé jusqu’à atteindre l’Irlande, où il est devenu un nom de famille.  

Aïda : Très populaire au Sénégal, le prénom Aïda est d’origine arabe et désigne “la récompense” et “le pardon”. Il a d’ailleurs inspiré Verdi, qui en a fait l’héroïne de son célèbre opéra. 

Photo : @judith.khlk

Laisser un commentaire

Erreur : merci de remplir votre nom et votre e-mail !