Photo : wanted : ) 

 

En manque d’inspiration alors que votre bout d’chou pointe son nez dans quelques mois ? Chaque semaine, nous vous proposons une petite sélection de prénoms : classiques, rétro, pointus, fantaisistes, intemporels… il y en a pour tous les goûts. Ils nous ont été inspirés par nos amis, nos it-moms, nos familles et surtout par vous: les voici en exclusivité !

 
Les prénoms classiques
Grégoire : Empreint d’un charisme divin, ce prénom tire son origine du grec grêgorios qui signifie “vigilant”. Il s’y dégage une droiture, une rondeur et une sagesse qui ne laissent pas de marbre ceux qui les croisent. 

Angèle : Aérien, angélique et doux, ce prénom n’en est pas moins empli de singularité et de caractère. Très populaire dans les années 1900, il charme à nouveau de plus en plus de parents. La jeune chanteuse belge Angèle n’y est pas pour rien. 

 

Les prénoms pointus
Estève : Ce prénom semble allier la force de la terre et la poésie des cieux. Un parfait équilibre de caractère et de sensibilité qui en fait un prénom singulier.

Malvina : C’est dans les oeuvres d’un poète du IIIème siècle que Malvina est citée. L’épopée d’Ossian dans laquelle elle figure inspirera nombre d’artistes dont le peintre Ingres. Populaire dans les pays anglophones, il séduit par ses origines celtiques aux notes mystérieuses et poétiques. 

 

Les prénoms rétros 
Walter : Ce prénom de conquérant tire son origine du prénom allemand Waldhari qui signifie “gouverner”. Ce n’est donc pas un hasard si les Walter développent, au fil des décennies, un certain talent pour mener leur petit monde. 

Laurette : L’année 1957 fur riche en Laurette. Joliment vintage, il inspire la sympathie et la malice. Diminutif de Laure qui fait écho aux lauriers de l’antiquité, c’est naturellement qu’il remporte haut la main la victoire dans nos coeurs. 

 

Les prénoms venus d’ailleurs 
Ida : Diminutif de plusieurs prénoms germaniques, sa simplicité et sa rareté en font un prénom précieux et délicat. On pense naturellement au conte d’Andersen : Les Fleurs de la petite Ida

Marcus : Très populaire dans les pays germaniques, Marcus s’est fait très rare en France jusque dans les années 2010 qui signent le succès ascendant de ce prénom antique indémodable.

 

Laisser un commentaire

Erreur : merci de remplir votre nom et votre e-mail !