Dans la série à succès Camping Paradis, Patrick Guérineau incarne depuis 12 ans un barman charmeur. Dans la vraie vie, ce papa expérimenté vient d’accueillir dans sa tribu recomposée un nouvel amour. Aux côtés de sa femme Lou, mannequin ultra cool, il jongle entre son quotidien de comédien et sa vie de famille. Il nous présente son grand ado Arthur, son petit dernier Paul et son berger allemand Jack, complice irrésistible…

 

Ensemble, c’est tout.

Quand Patrick rencontre Lou il y a 6 ans, il est déjà l’heureux papa d’un adolescent de 13 ans prénommé Arthur, né d’une précédente union. Entre les deux inséparables s’est tissée une complicité unique : «Ca se passait très bien avec Arthur qui vivait avec moi depuis toujours. Quand Lou et moi somme tombés amoureux, Arthur avait eu jusqu’ici l’exclusivité… ». Mais entre son fils et sa compagne, la rencontre est fluide et naturelle. Lou et Arthur se retrouvent sur des goûts musicaux et cinématographiques  communs. “On peut aller voir les Avengers, manger des burgers et échanger sur nos dernières découvertes en matière de série. On est sur la même longueur d’onde de ce côté là.” s’amuse Lou. « On a rapidement fabriqué une famille recomposée. Lou a ce truc d’anticiper les désirs des autres. Elle a envie de s’occuper de son petit monde. »  ajoute Patrick. De quoi mettre en confiance le jeune garçon. Comme le souligne Patrick, « A ce moment là, 3 petites générations cohabitent sous le même toit : moi 40 ans, Lou, 26 ans et Arthur 13 ans. «Arthur m’a rapidement dit que Lou était, sous certains aspects, la grande sœur qu’il n’avait jamais eu. Un rôle qui peut être à double tranchant car il peut écarter la notion d’autorité. Sur le papier, l’équilibre n’est pas évident à trouver. » Mais c’était sans compter sur la bienveillance naturelle et la maturité de Lou qui jongle avec intelligence entre la complice et l’adulte référent, l’oreille attentive et la sagesse des plus grands. Il faut dire qu’Arthur et Lou passent souvent du temps ensemble rien que tous les deux. Patrick qui tourne régulièrement pour Camping Paradis, s’absente plusieurs mois par an, en semaine, dans le sud de la France. Des plages qui permettent à ce nouveau duo de prendre le temps de s’apprivoiser. Et une chance pour Patrick qui voit naître cette complicité.  Six années s’écoulent et  Patrick et Lou rêvent d’agrandir la famille, d’accueillir un nouvel amour dans leur cocon. Et un petit frère pour Arthur…

Un autre bébé…18 ans après

La première fois que Patrick est devenu papa, il avait 28 ans : « Ce truc de paternité est en moi depuis longtemps.” 18 ans après la naissance d’Arthur, le comédien redécouvre les joies de la paternité avec l’arrivée de Paul, fruit de son amour avec Lou. Comment vit-on une nouvelle paternité à des âges si différents ? “C’est forcément une autre histoire. J’amorce ma nouvelle paternité avec un bagage chargé d’expériences. J’ai beaucoup  moins de peurs et d’angoisses car je sais que les choses finissent toujours par se faire.” Et le prénom Paul, comment a-t-il été choisi ? “Cela faisait 15 ans que Lou adorait ce prénom. C’était non négociable d’appeler notre fils autrement !”. Le petit Paul est une vague de bonheur mais aussi de changements pour le couple : “L’arrivée d’un bébé dans une famille a cette capacité de nous faire oublier comment nous vivions avant, sans lui ! La vie semble (je dis bien semble !) continuer comme avant. Il est monté dans notre train Guerineau et notre voyage suit son cours …avec des micros ajustements chaque jour.” observe Lou. Et comment a réagi Arthur à l’arrivée du bébé ? «A 13 ans, il avait déjà envie d’un petit frère. Alors imaginez la joie ! Aujourd’hui, à 18 ans, il a un rapport très paternel. Il a un autre frère de 7 ans du côté de sa maman et prend son rôle de grand frère à coeur.  Il est très impliqué. D’ailleurs, on s’est retrouvé tous les trois : Arthur, Lou et moi dans la voiture le jour J pour foncer vers la maternité. » raconte Patrick, amusé. Mais pas question pour autant de mettre  le grand-frère dans la position du baby-sitter : “On ne lui demande pas de nous aider. Il a sa vie d’ado et sa place de frère. Et c’est très bien comme ça.” 

 

Tournages, partage et pouponnage 

Les tournages de Camping Paradis près de Marseille éloignent régulièrement, quelques mois par an, Patrick de Paris et du quartier d’Oberkampf où vit la famille. Un métier passionnant qui impose un rythme soutenu et une distance pas toujours évidente à gérer : “Je me suis habitué à cette situation au fil du temps. Comme beaucoup de papas, quand je sais que tout va bien à la maison je suis serein. Mais quand ça ne va pas j’ai une boule au ventre.” Au quotidien et durant les moments de l’année où les tournages sont moins intenses, ce papa poule tient à partager des moments de qualité avec ses fils : “J’aime avoir des moments d’exclusivité avec Arthur comme monter un meuble IKEA dans sa chambre ou faire une séance de sport avec lui. Avec Paul c’est quand il s’endort dans mes bras que je le sens serein et en sécurité. Et j’adore prendre le bain avec lui !”. Prévenant, sympathique et passionné, le comédien semble avoir trouvé l’équilibre entre réalisation personnelle et bonheur famille. Une sorte de petit paradis…

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Erreur : merci de remplir votre nom et votre e-mail !