Galeriste, ce papa fan d’art partage avec son fils et sa femme Samantha, elle aussi galeriste, le goût des jolies choses et le plaisir de découvrir. Installé à Paris, le trio profite de ce terrain de jeux proprice aux découvertes des arts pour nourrir leurs passions et satisfaire la sensibilité d’Ulysse, 5 ans. Rencontre avec un papa épicurien qui transmet chaque jour à son fils, son bonheur de vivre.

L’art et la manière
La paternité a depuis très longtemps fait partie des projets de vie de Nicolas, “Ulysse est arrivé à un moment où on en avait tous les deux envie. Samantha est tombée enceinte assez vite.” Galeristes et éditeurs d’art, Nicolas et Samantha ont revendu ce second pôle pour s’octroyer plus de temps avec leur petit garçon : “On aime la vie de famille. Depuis qu’on a lâché cette partie, on prend plus de vacances. On ressent vraiment le besoin de passer de longs moments de qualité tous les trois. En Corse ou en simple touristes à Paris, c’est génial.” Et quand ils ne vagabondent pas dans les ruelles de la capitale ou sur les sentiers sauvages, Nicolas et sa femme s’adonnent à leur passion et entraînent leur petit garçon dans ce monde inspirant : “Ulysse baigne dans l’art depuis petit. Il a rencontré tous nos artistes et a même pu se créer une petite collection d’oeuvres offertes par eux. On n’hésite pas à faire des expos avec lui. Les enfants sont tellement ouverts et curieux ! C’est drôle car tout bébé, il focalisait son attention sur les tableaux de la maison. Il a même peint une petite toile qui est devenue “sa toile.” s’amuse Nicolas.

Explorer, jouer, dessiner
Petit, Nicolas avait une grande passion : le dessin. Un attrait pour le crayon que semble développer Ulysse également : “J’adore dessiner avec lui ! Je ne le pousse pas du tout vers l’art mais il le côtoie régulièrement et je suppose que cela déclenche chez lui une certaine curiosité. Il s’intéressera peut-être à un tout autre domaine plus grand et ça ne me pose aucun problème ! Chaque parent a tendance à projeter ses fantasmes sur ses enfants, c’est normal. Mais il faut les laisser faire.” Pour le moment, ce sont les arts vivants qui titillent Ulysse : danse classique et hip-hop font partie de ses moments à lui où il lâche prise et s’éclate. Tout simplement. “On met beaucoup de musique à la maison et on danse en famille dans le salon. Ça part souvent en gros délires, j’adore le voir comme ça. Il a besoin de ces moments là aussi. L’autre jour, on l’a emmené au 104 (un lieu génial à Paris, pour découvrir des performances artistiques, des expos, des événements culturels). Devant les danseurs et les danseuses, il est resté scotché. Il s’éclate au milieu des breakers.” Et à voir Ulysse explorer la planète Art avec ses yeux d’enfants, on se dit qu’il n’y a pas meilleure école pour découvrir toutes les facettes de sa personnalité…

 

Laisser un commentaire

Erreur : merci de remplir votre nom et votre e-mail !