Un skate à la main, l’autre qui tient la poussette de ses jumeaux Pio et Lou, sa fille Thelma qui dévale la rue sur sa trottinette, et Clara qui immortalise la tribu, appareil photo à la main. On imagine bien un des ces instantanés parmi des milliers que cet animateur sur Fun Radio et auteur pour Canal + aime particulièrement savourer. Il faut dire que la passion et l’optimisme animent Mikka dans sa vie pro comme dans sa vie perso. Rire est son leitmotiv et voir ses enfants s’éclater est son carburant. Un carburant forcément nécessaire quand on élève 3 enfants à Paris. Et un quotidien à mille à l’heure que le duo équilibre avec des escapades au vert et des voyages qui nourrissent le coeur et l’esprit de toute la famille. Avant d’un jour (peut-être) installer sa vie rêvée à Nice, sa ville, cet amoureux de la paternité nous parle de son quotidien parisien, des ateliers dessins, des parties de chat, des envies d’espaces, des parenthèses à deux et de la magie de passer de 1 à 3 enfants, le coeur encore plus grand…

Ta fille Thelma a un peu fait la tête les premières semaines après l’arrivée de Pio et Lou. En tant que papa, quelles stratégies as-tu adoptées pour adoucir la situation ?
Il a fallu la rassurer évidemment… Ce n’était pas simple pour elle, elle a eu ses parents pour elle toute seule pendant 5 ans, elle avait en fin de grossesse un manque de repère, comme si elle comprenait que ça ne serait plus jamais comme avant. Mais 5 mois après la naissance de son frère et sa sœur, je peux vous dire que c’est la plus merveilleuse et la plus tendre des grandes sœurs.

Que préfères-tu partager avec elle ?
Tout ! Réponse cliché mais c’est vrai. Ce qui me rend le plus heureux, c’est quand elle est heureuse. Un cinéma, une sortie au parc, une partie de chat, une partie de cartes, commander un Mc Do pendant que maman est en soirée, chanter la chanson que ma mère me chantait quand j’étais petit… J’aime partager avec Thelma au quotidien ! Avec aujourd’hui 3 enfants et des agendas pro assez chargés, c’est difficile de réussir à vraiment breaker pour profiter avec ses enfants. Les voyages nous permettent aussi de lui faire connaître le monde, et vu de ses yeux d’enfant, c’est magique…

Quels moments aimes particulièrement vivre avec Pio et Lou ?
Mon travail ne me permet malheureusement pas d’être avec eux le matin en semaine… Du coup, le week-end ou pendant les vacances, je profite de ces moments précieux. Leurs sourires au réveil le matin, c’est tout simplement magique. Et d’une manière générale, j’aime les voir grandir, évoluer, s’étonner de tout ce qui les entoure, devenir curieux. La curiosité est la plus grande des qualités.

Quel pays rêves-tu visiter en famille ?
On se donne les moyens de voyager en prévoyant les voyages pas mal à l’avance, et notamment toujours à 3h max d’avion de Paris. Mais si je devais choisir UNE seule destination que je rêve de leur faire découvrir, je dirais New-York…

A quoi ressemblent tes vacances idéales ?
Nous 5 ! Et le reste, peu importe ! On aime voyager et découvrir vraiment les destinations. Vivre comme l’habitant, au cœur de quartiers typiques, manger dans des adresses locales…

Dans quel costume de super-héro aimerais-tu te glisser ? Et pourquoi ?
Deadpool ! Avec les gros mots en moins pour les enfants. Mais honnêtement, c’est le plus cool de tous.

 

Quel est le dicton, la phrase qui te guide au quotidien ?
J’en ai beaucoup… Mais je dois dire que la célèbre phrase de Brel « Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir et l’envie furieuse d’en réaliser quelques-uns » me parle beaucoup… L’important dans la vie c’est de réaliser ses rêves, ou du moins d’essayer de les réaliser, sinon ce serait terriblement ennuyeux…

Quel défaut n’aimerais-tu pas léguer à tes enfants ? Au contraire quelle qualité aimerais-tu leur transmettre ?
Mon impatience ! Mais je crois que c’est trop tard pour Thelma et Pio malheureusement… Disons que pour les deux, quand c’est l’heure de manger, c’est l’heure de manger quoi. Heureusement, Lou tient plus de sa mère de ce côté-là… Côté qualité, je dirais que j’aimerais qu’ils aient constamment l’envie de rire. C’est bien de rire ! Je n’interdirai jamais à mes enfants de rire !

Le son qui te donne la pêche ?
Ça change tous les jours ! Mais au moment où nous parlons, je dirais -M- Superchérie,  coproduit par Thomas Bangalter.

Justement, la musique, les films, l’art en général, c’est quelque chose que tu aimes partager avec tes enfants, et notamment Thelma ? 
J’adore faire découvrir la musique à Thelma ! Et elle aime tout. Même si je ne sais pas vraiment si elle aime tout parce que bon, c’est « cool » d’aimer la même musique que papa, ou si elle aime vraiment… Les ateliers dessin aussi évidemment : chacun dessine la même chose, et à la fin, c’est toujours le dessin de Thelma le plus beau. Sinon, notre truc à nous deux, c’est de se balader en trottinette pour elle et en skate pour moi. C’est tellement plus cool pour aller chercher le pain !

Quel est le plat qui régale ta petite famille à tous les coups ? 
J’adore cuisiner ! La tradition à la maison, c’est quand je fais le tajine de ma mère. Tout le monde en reprend deux fois minimum, c’est ma petite fierté.

Ce qui répare tes nuits trop courtes ?
Le sourire de mes enfants (ça c’est pour la réponse officielle). Officieusement, des siestes quand j’ai le temps… Je me lève à 4h00 du matin pour la radio, donc pour être en forme le soir, j’essaie de me poser un peu l’après-midi quand j’ai le temps.

Qu’est-ce qui t’a semblé le plus difficile à gérer avec l’arrivée de Pio et Lou ?
Très objectivement, et paradoxalement, le plus difficile n’était pas de gérer l’arrivée des jumeaux, mais de continuer à s’occuper de Thelma, l’aînée, en même temps que l’arrivée des jumeaux. La particularité avec l’arrivée de deux bébés en même temps, c’est que forcément, chaque parent est occupé avec l’un des deux bébés… Et forcément, l’aînée a du mal à comprendre pourquoi ses parents sont moins disponibles. C’est cet ajustement qui est le plus difficile à trouver. Mais on y est arrivé !

Qu’est-ce qui t’éclate le plus quand tu les vois tous les 3 ?
Leur complicité, sans hésiter ! Pio et Lou ont beau être encore tout petits, ils ont un regard particulier pour leur grande sœur. Ils l’aiment tellement profondément et sincèrement et ça se voit. Et c’est réciproque. La première chose que Thelma fait quand elle rentre de l’école, c’est se jeter sur son frère et sa sœur pour leur faire un câlin et les embrasser. C’est tout simplement magnifique.

 

Tu l’imagines comment ta petite famille dans 5 ans ?
Je nous imagine dans notre petite maison de campagne. Nous sommes parisiens un peu par obligation professionnelle, mais nous cherchons un petit coin de paradis pour profiter les week-ends. J’ai grandi dans le sud de la France, avec beaucoup d’espace et de liberté, je rêve que mes enfants puissent eux aussi profiter de grands espaces…

Ton péché mignon quand tu es seul. Sans enfants… ?
Ecouter de la musique, me poser, et ne pas faire grand-chose ahah ! Ces moments « seul » sont rares, et avec une vie de famille et une vie professionnelle bien remplie, c’est important de prendre un peu de temps pour se poser. Et ne rien faire !

Quand avec Clara vous avez un moment de libre, à quoi aimez-vous le consacrer ?
On a toujours eu à cœur d’avoir une véritable vie de couple malgré le fait d’être parent. Ce n’est pas incompatible, bien au contraire ! On sort au restaurant, et on essaie de partir en week-end au moins deux fois par an tous les deux sans les enfants. C’est primordial pour la vie de couple, et on en a surtout envie tous les deux !

Un endroit dans lequel tu aimes particulièrement te ressourcer seul, à deux et en famille ?
Les voyages, les week-ends… Peu importe le pays, la région ou la ville proche de Paris, mais quitter Paris permet de se ressourcer, de breaker du quotidien, de se retrouver autour de l’essentiel, nous 5.

Le dernier truc qui t’a fait vraiment rire avec tes enfants ?
Un fou rire des 3 enfants en même temps. C’est arrivé un peu par hasard, en plein après-midi, Thelma faisait un « spectacle » à son petit-frère et sa petite-sœur et ils se sont mis à rire en même temps, c’était tellement communicatif, qu’on s’est mis à rire avec eux…

La personne la plus inspirante pour toi ?
Indéniablement, ma femme. C’est celle qui me pousse à réaliser mes projets, qui me soutient dans mes choix et mes décisions, qu’elles soient professionnelles ou personnelles.

 

Découvrez le portrait de Clara, maman poule de cette tribu qu’on adore sur ce lien 

Laisser un commentaire

Erreur : merci de remplir votre nom et votre e-mail !