L’invité du Mag, c’est la rencontre d’une personnalité et d’une problématique.
Pour quelques lignes, le Mag lui appartient. Il est sien. Le ton, le style et l’histoire qu’il raconte lui sont propres.

Aujourd’hui c’est Kate, qui vient d’Essex en Angleterre. Nous avons eu un coup de foudre pour les photos de sa maison-jungle sur son compte Instagram @tribeandus. Devenue experte en jardinage intérieur, elle partage sur son blog ses secrets pour la survie des cactus, soigner les plantes araignées ou comment concilier plantes d’intérieur et enfants en bas-âge… Avec une pointe d’humour et de merveilleuses photos prises par son photographe de mari ! Nous lui avons demandé de nous raconter sa vie familiale et comment était née sa passion pour les plantes.

« J’habite avec mon mari, Craig, nos trois enfants, Marcie, Bodhie et Rowe… et des centaines de plantes ! »

J’adore les plantes depuis que ma maman m’a acheté mon premier cactus quand j’avais 10 ans. Ne vous méprenez pas, je l’ai tué en une semaine ! A cet âge-là je n’avais aucune idée de comment le garder en vie.

Mon mari, Craig, est photographe de mariage au Royaume-Uni. Quand on a eu notre première maison ensemble, nous avons adoré pouvoir la décorer selon nos envies. J’ai fait mes recherches pour trouver les plantes les plus faciles à entretenir et j’en ai rempli la maison : plantes ZZ, fleurs de lune, langues de belle-mère.

Honnêtement, quand notre premier enfant, Marcie, est née, j’ai un peu mis de côté ma passion pour les plantes. Avoir un enfant, c’est toute une histoire ! Je passais mon temps à la nourrir, changer ses couches, la regarder dormir, nettoyer la maison, essayer de dormir moi-même, la regarder dormir encore… et prendre conscience de cet incroyable chamboulement, impressionnée par tout ce qui s’était passé en si peu de temps !

Puis, je suis tombée enceinte des jumeaux, et on savait bien que tout allait changer ! En passant d’un à trois enfants, on a dû prendre une plus grande voiture, une plus grande maison… Nous avons déménagé quand j’étais enceinte et nous sommes tombés amoureux de cette nouvelle maison dès que nous avons franchi la porte : des parquets qui grincent, des fenêtres pas très droites, mais un charme fou et une lumière incroyable. 

Mes plantes ont déménagé avec nous, et elles profitent bien des grandes fenêtres du salon, des belles verrières de la cuisine, et du coucher du soleil dans notre chambre.

Avec trois enfants de moins de trois ans, chaque sortie nécessitait une organisation militaire, presque impossible à mettre en place sans un parent pour m’aider. Je suis donc beaucoup restée à la maison. Ma passion pour les plantes m’a permis de tenir le coup pendant cette période. Je pense qu’avoir une passion ou un hobby est vraiment important dans la vie, pour décompresser, prendre un temps pour soi, d’autant plus quand on devient maman.

Les enfants sont incroyables, ils s’adaptent à leur environnement et respectent mes plantes. C’est un peu étrange : j’ai l’impression qu’ils ont une relation avec elles et qu’ils savent instinctivement comment ne pas les abîmer ou se faire mal. Il faut avouer qu’au début j’en ai bougé quelques unes pour les mettre plus haut. J’ai aussi fait attention aux plantes dangereuses pour eux. Les enfants n’abîment pas mes plantes, ils ne les mangent pas et les plantes n’empoisonnent pas mes enfants !

Ma fille de trois ans, Marcie, adore les arroser avec son papa. Ils rempotent tous les deux les plantes araignées et les petits aloès. Bodhi et Rowe, mes jumeaux de 20 mois, ne s’y intéressent pas trop : ils caressent les plantes et s’en vont ! Toute la famille adore vivre au milieu des plantes. Ce sont de vraies merveilles de la nature, qui ont un pouvoir apaisant, esthétique et ressourçant sur les enfants et nous-mêmes.

En savoir plus sur mon blog : www.tribeandus.com, et mon compte Instagram @tribeandus

Laisser un commentaire

Erreur : merci de remplir votre nom et votre e-mail !