L’invité du Mag, c’est la rencontre d’une personnalité et d’une problématique.
Pour quelques lignes, le Mag lui appartient. Il est sien. Le ton, le style et l’histoire qu’il raconte lui sont propres.

Aujourd’hui c’est Clémentine qui se livre pour nous. Elle nous parle de l’écart d ‘âge dans une fratrie.

Clémentine

“Petite, je rêvais d’une famille formidable entourée d’une tripotée d’enfants. Un clan rien qu’à moi.
À 19 ans, je rencontre, sans le soupçonner, l’homme de ma vie. Notre histoire démarre à pas de loup pour finalement exploser d’amour.

Un chat, un mariage, un appart … Et si on faisait un enfant ?
Camille est arrivée un 29 juillet 2006, à l’aube de mes 28 ans. Notre premier enfant, la prunelle de nos yeux. Ensemble nous la couvons comme deux mères louves. L’équilibre à trois n’est pas simple à trouver. Camille est un bébé adorable mais elle nous réveille toutes les nuits. Les voisins du dessus craquent, et décident de déménager. Deux ans, c’est long quand on ne dort plus…

Camille grandit et l’on commence déjà à me poser LA question : Alors, c’est pour quand le deuxième ?  Mon mari esquisse dans sa tête notre cinquième enfant virtuel avant même que je n’éprouve le désir d’un autre enfant. Mais il ne vient pas. Mon rêve est de monter ma société et d’organiser de beaux mariages.

À 31 ans, la vie bascule. Je perds brutalement à 1 mois d’intervalle les deux femmes de ma vie, ma grand- mère et ma Maman. Je me sens perdue et abandonnée. Le travail devient mon exutoire, j’ai besoin de me prouver que je peux réussir et réaliser mon rêve. 2010, 2011, 2012, 2013… les années s’envolent. J’aime mon métier mais la petite flamme s’est éteinte. L’idée est lancée : et si on changeait de vie ?

En 6 mois, la maison est vendue, mon mari quitte ses fonctions de journaliste pour un poste en communication. J’écume les annonces immobilières, une seule retient mon attention. La visite se déroule sans moi, mais aucun doute c’est la nôtre. Une grande maison de famille au charme fou et aux volumes incroyables. Et la vue à 180 degrés, on en parle ? On signe le compromis, je découvre la maison le même jour. C’est fou la vie. Pour la première fois, je me sens enfin chez moi.
L’été 2013 se termine et il est temps de déménager. Nous vivons chez mes beaux-parents, le temps de signer la vente et de réaliser les travaux d’embellissement.

Treize septembre 2013 : quelques nausées matinales me réveillent. J’achète un test de grossesse. Je suis enceinte. Passé la surprise, l’idée me rend folle de joie.

Jeanne est née le 13 mai 2014. J’ai 36 ans. Du moment où la sage-femme me la dépose dans mes bras, je suis envahie d’un immense bien-être. Ce bébé inattendu devient une évidence pour notre famille. Camille a 8 ans et adore sa petite soeur. Les voir grandir est le plus beau des spectacles. L’écart d’âge est une originalité que j’assume pleinement. J’aime l’idée d’avoir du temps pour chacune et pour chaque âge.

Aujourd’hui, les filles ont respectivement 4 et 12 ans. Elles s’aiment, se chamaillent, se protègent. Rien n’est parfait dans notre monde, mais j’aime à penser que nous sommes une famille formidable. Avec ses hauts et ses bas, mais aimante et heureuse. L’essentiel est là, n’est-ce pas ?”

Le blog de Madame C
Instagram de Clémentine

1 commentaire

  1. Mathiilde
    19 juillet 2018, 13h46

    Une jolie histoire ! Moi j’ai 6 ans d’écart avec mon frère et j’ai toujours adoré ça !!
    Jolie vie à vous !

Laisser un commentaire

Erreur : merci de remplir votre nom et votre e-mail !