Changer de vie, se découvrir une passion pour le cuir, partir de rien pour fabriquer tout. Voici, en quelques mots, le parcours inspirant de Claire, fondatrice de la marque de maroquinerie artisanale Fauvette Paris. Avec elle, nous avons créé la collab qui donne du sens à la petite maroquinerie que l’on transporte partout. Elle nous ouvre les portes de son atelier-boutique au cœur du Xème arrondissement de Paris.

 

Comment est née la collab émoi émoi ?

Il y a 3 ans lorsque j’attendais mon fils, j’ai passé beaucoup de temps sur le site d’émoi émoi. Le hasard faisant bien les choses, j’avais vendu un sac à une des collaboratrices de la marque. Alors quand Adèle et Nathalie m’ont proposé de faire une collab ensemble, je n’ai pas hésité. Nous avons travaillé sur des porte-cartes et des porte-clés en cuir, comme une jolie attention que l’on emporte partout. J’ai confectionné chaque pièce de la collab moi-même, de manière artisanale.

Tu es passée d’opticienne à créatrice de maroquinerie ? Quel a été le déclic ?

Alors opticienne à Paris, j’ai pris une année sabbatique avec l’envie d’explorer d’autres chemins. J’avais l’idée de peut-être lancer ma marque de lunettes. Il me fallait des étuis. Je suis allée au Marché Saint-Pierre à la recherche des cuirs qui pourraient me servir. Je n’avais jamais cousu de ma vie mais j’étais très curieuse. Au contact des cuirs, je suis tombée immédiatement amoureuse de la matière. Une vraie révélation !  J’ai commencé à appréhender le cuir en bricolant des petites pochettes pour mes amis. Je regardais des tutos sur Internet et glanais des conseils auprès des fournisseurs. Très vite, le projet de lunettes a laissé place à l’envie de créer de la maroquinerie. J’ai fabriqué mon premier sac pour une amie. Mes proches ont adoré ! Mais pour confectionner de beaux sacs, il faut des équipements spéciaux qui sont assez onéreux. Mes amis ont été supers : ils ont fait une cagnotte pour m’offrir une machine à coudre le cuir. Ma nouvelle vie a débuté comme ça.

A quel moment est née Fauvette ?

La marque a vu le jour en 2013. Au début, je confectionnais mes pièces de maroquinerie chez moi et je les vendais sur ma boutique en ligne mais aussi sur des marchés de créateurs et sur des pop up store que j’organisais. Pour me rassurer et peaufiner mon savoir-faire, j’ai passé un CAP maroquinerie un an plus tard grâce aux cours proposés par la Mairie de Paris. J’ai pu inonder de questions les profs et améliorer mes techniques de fabrication. Je rêvais d’un lieu qui permette aux gens d’acheter mes créations et d’en découvrir les coulisses. C’est donc naturellement que j’ai ouvert mon atelier-boutique en 2015 en m’associant à la créatrice de bijoux Louise Damas.

 

 

Comment passes-tu de l’idée à la pièce rêvée ?

Je ne sais pas dessiner donc je pars d’idées, de formes, de détails qui naissent dans ma tête pour en faire directement un prototype en carton. Si ça me plaît, je me lance, sinon je recommence mon prototype. Cela me prend en moyenne une journée pour fabriquer un sac. J’aime produire, toucher, fabriquer, … c’est aussi pour cela que j’ai du mal à déléguer cette partie.

Que peut-on dire de ton univers ?

J’aime les pièces classiques, intemporelles, le contraste des matières : du velours avec du cuir lissé, un joli cuir avec un coquillage doré…Pour le choix des cuirs, je passe des heures chez les fournisseurs et je marche par coups de coeur. Je ne fais que des choses que j’aime et je me dis que si j’aime mon produit, il y a des chances qu’il plaise !

 

Poussez sans hésiter la porte de l’Atelier Couronnes, 6 rue du Château d’eau 75010 Paris, et découvrez les créations de Claire mais aussi ses coups de coeur déco, épicerie et accessoires.

 

Et découvrez notre collab Fauvette x émoi émoi ici

 

Laisser un commentaire

Erreur : merci de remplir votre nom et votre e-mail !