A la question : quel genre de mamie êtes-vous ?, Chantal n’y va pas par quatre chemins : mamie TRÈS POULE ! Ancienne assistante de direction, aujourd’hui à la retraite, elle savoure chaque seconde auprès de ses 3 petits-fils avec qui elle entretient une relation fusionnelle. Ses addictions ? Ses petits-enfants et le chocolat. Ça tombe bien, les deux sont à consommer sans modération !

Il n’y a qu’à regarder la manière dont Chantal parle à l’oreille d’Augustin, 3 ans, pour deviner son extrême douceur : “Je suis très affectueuse et très disponible pour mes petits-enfants.  Je ferais tout pour mes grands trésors.” Tous les mercredis, Chantal s’occupe d’Augustin et de Jean et Gauthier, des jumeaux de 22 mois aussi souriants que leur mamie. Une sacrée organisation qui n’effraie pas Chantal. Surtout que les moments de qualité avec l’aîné sont nombreux chez cette “mamie confidence” : “On parle beaucoup avec Augustin. Il est très curieux et a une vraie subtilité de langage ! Je l’appelle souvent mon petit ange et il ne manque pas de me rétorquer : “Je suis grand mais tu ne peux pas m’appeler mon grand ange. C’est moche.” A chaque fois je me dis qu’il faut que je note ses réponses dans un carnet.” Chanter fait aussi partie des activités favorites de Chantal qui s’en donne à coeur joie avec un auditoire à l’écoute. Evidemment. 

 

Et comment une mamie poule vit-elle l’arrivée de jumeaux ? “J’ai été inquiète pendant la grossesse, j’avais peur des risques. Quand ils sont nés, mon amour s’est multiplié ! J’avais cette image du cierge que l’on allume avec la flamme d’un autre cierge…”.
Maman d’un garçon et d’une fille (Céline, la maman de ses trois petits garçons), Chantal a transmis à ses enfants la même éducation reçue par ses propres parents “mais en moins stricte et avec plus de tendresse” précise-t-elle. Et qu’en est-il de sa place dans l’éducation de ses 3 petits-fils ? “Je ne dis rien sur l’éducation mais il y a une transmission naturelle qui s’opère je pense. Si ma fille me demande un conseil, je lui donnerai tout en restant à ma place. ” Et qu’est-ce que ça fait de voir sa fille devenir à son tour parent, qui plus est d’une grande famille ? “Ça émeut et ça rend très heureux !” Pas étonnant de découvrir que le mantra de cette épicurienne est “La vie est belle”…

Dans son petit coin de charme au Perreux-sur-Marne, Chantal reçoit sa famille qu’elle se plaît volontiers à imaginer un jour dans sa maison du bonheur : “Une maison au style cottage anglais entourée des miens est grande ouverte aux amis.” Et pourquoi pas un jour, emmener sa tribu au Vietnam, la destination de ses rêves ? En attendant, ce sont des bonheurs simples du quotidien dont Chantal se nourrit. Au détour de la conversation, elle nous confie un petit regret : celui d’être une mamie divorcée et de ne pas avoir offert à ses petits-enfants l’opportunité de vivre des moments simultanés avec leur papy et leur mamie. Mais qu’elle se rassure, on n’a rarement vu petits enfants si gagas de leur mamie chérie. 

 

1 commentaire

  1. Mum_of_boys_in_Paris
    21 février 2019, 16h38

    Mille mercis pour cette interview et les belles photos de la super Manou et de ses petits-fils ❤️
    Nous avions passé un super moment avec toute l’equipe ! Un très bon souvenir !

Laisser un commentaire

Erreur : merci de remplir votre nom et votre e-mail !