“Autrefois, les amoureux échangeaient des lettres. Aujourd’hui, ils envoient des textos. La poésie n’a pas disparu entre temps.” A l’origine, il y a eu des SMS poétiques et brûlants de Morgane Ortin sur son compte Instagram @amours_solitaires (suivi par 389k abonnés !). Puis, 1, 50, 200 amoureux anonymes lui ont envoyé quotidiennement les captures d’écran de leurs conversations intimes. Des mots doux, piquants, poétiques et attrape-coeur qui font écho à nos propres frissons au moment d’appuyer sur “envoyer”.

Aujourd’hui, Amours Solitaires c’est un livre. Pas un best of non. Une histoire d’amour par messages interposés composée de 278 conversations réelles et anonymes reçues depuis 2 ans par Morgane. Un puzzle fou, percutant et bouleversant. A lire absolument.

 

“Tu dois être en train de te muscler les jambes à force de me trotter dans la tête.”

 

Au delà d’une incroyable histoire d’amour, ton livre Amours Solitaires est une sorte de Révolution de l’amour, un plaidoyer contre l’indifférence. Est-ce que le romantisme a encore sa place aujourd’hui, plus que jamais ?
L’ère du fuis-moi je te suis, suis-moi je te fuis a trop duré. A force de mettre l’indifférence sur un piédestal, on arrive à un moment où nous sommes des générations de frustrés guidés par la peur de montrer nos émotions. On s’emprisonne dans des manipulations émotionnelles qui nous poussent à attendre des heures avant de répondre à un message alors que la spontanéité c’est tellement sexy ! Et en plus c’est cathartique. Il faut se dire “je t’aime”, “je ne t’aime plus”, “j’ai envie de toi”, il faut que l’on se parle et que l’on se libère de tous ces non-dits qui nous enclavent. C’est un plaidoyer pour le romantisme et plus largement, c’est un plaidoyer pour la sensibilité. Le romantisme est un prétexte pour moi. 

Tu reçois plus de 150 captures d’écran par jour de messages d’amour envoyés par des femmes et des hommes qui ont en moyenne entre 17 et 35 ans.  Une façon de tordre l’idée reçue selon laquelle la jeunesse a perdu cette sensibilité là ?
C’est assez cool de constater que la sensibilité est quelque chose que l’on retrouve au fil des siècles. Je retrouve les mêmes thèmes dans les lettres de Victor Hugo que dans les SMS aujourd’hui. En publiant ces messages, on se rend compte qu’on se ressemble tous, que nous sommes traversés par les mêmes émotions, les mêmes sentiments et que nous sommes encore des idéalistes. 

 

“Quand je passe ma langue sur mes lèvres, j’ai encore l’impression de sentir les tiennes.”

 

Comment fais-tu cette sélection de messages sur lecompte Instagram d’Amours Solitaires ? Qu’est-ce qui fait qu’un échange va te piquer, te bouleverser, raconter quelque chose ?
C’est compliqué. Je fonctionne sur la base de deux critères : l’universalité et la diversité. Il faut que les messages soient facilement compréhensibles par tout le monde sans avoir besoin d’informations sur le contexte ou l’identité des auteurs. J’ai vraiment envie de parler de toutes les étapes de la relation amoureuse et de toutes ses formes : la séduction, l’amour, la rupture, les sextos…L’amour ce n’est pas que fleur bleue : ça peut être marrant, sexy, plein de colère aussi…

Tu parles d’universalité. Comment peut-on expliquer cette curiosité, cette envie de connaître la suite, cet engouement de la part des abonnés ?
C’est vrai que je défie n’importe qui d’aller sur @amours_solitaires et d’à aucun moment se dire : c’est quelque chose que j’aurais pu écrire, que j’aurais pu dire, que j’aurais pu recevoir. Aujourd’hui, nous sommes des centaines de milliers à se reconnaître dans des mots échangés par deux personnes. C’est assez troublant. Mais c’est tellement intime que ça en devient universel. Cela ne veut pas dire que l’on vit tous les mêmes choses. Cela veut dire que l’on peut comprendre ces échanges, ces relations, parce que c’est ce qui fait notre humanité et notre cohésion humaine. Nous sommes traversés par les mêmes émotions, les mêmes sentiments.

 

“Tu es toujours avec moi quelque part. Tu es dans le petit coin à part”

 

Le fantasme et le désir sont un part importante de ces échanges. C’est intéressant de voir que cela passe par les mots et pas forcément par les images. 
C’est vrai que je ne reçois quasiment aucune photo. En revanche, je reçois des sextos qui se nourrissent de plein de mots, de poésie et de figures de style. Le désir est très présent dans les échanges amoureux aujourd’hui. Les gens font preuve d’une créativité folle. 

Amours Solitaires c’est aujourd’hui un livre qui raconte par le SMS une histoire d’amour composée de 278 conversations réelles. Comment est né ce projet singulier ?
Le livre remonte à 1 an et demi, soit peu de temps après la création du compte instagram @amour_solitaires. Je me disais qu’avec toute la belle matière littéraire que je recevais, il fallait que j’en fasse quelque chose. Je n’avais pas envie de faire un livre best of des meilleurs échanges postés. A la même époque commençait à naître sur le site, une frustration de la part des lecteurs de ne jamais connaître la suite. J’aime bien jouer avec cette frustration sur le compte car elle laisse l’imagination libre mais par contre j’avais envie d’y répondre d’une manière créative. Je me suis dit qu’il fallait reconstituer une histoire avec tous les messages reçus, en les faisant se répondre les uns avec les autres. 

Ces messages ont-ils tous vraiment “existé”? 
Il y a beaucoup de mes propres messages à l’intérieur. Autrement, je ne me suis autorisée aucune modification sur les messages si ce n’est des modifications contextuelles. Je me suis vraiment fixée une règle d’authenticité. 

 

“Déshabille-toi, il faut que je te parle.”

 

Il y a des messages incroyables. Il y a aussi cette idée d’ivresse, cet émoi, cette décharge émotionnelle quand on appuie sur “envoyer” ou que l’on entend la sonnerie de ses messages …
Amours Solitaires, c’est une ode au moment où l’amour commence, où la moindre notification que l’on reçoit provoque des papillons dans le ventre. J’adore ce moment où l’amour se forme et Amour Solitaires c’est un peu essayer de faire vivre ce frisson…

Vos deux protagonistes montrent bien que la relation ne se base pas uniquement sur le virtuel puisque l’on devine qu’ils se voient, échangent des moments forts, se retrouvent sur un coup de tête…A contrario, dans la vie réelle, on évoque souvent le frein du “tout virtuel” qui empêche de passer à l’acte…
Pour moi c’était très important que l’on puisse être connecté à la réalité d’une vraie relation. Et c’est pour cela que la protagoniste part en voyage. Il fallait qu’ils aient plus de temps d’écriture. Mais tout le temps où ils sont dans la même ville, il était important qu’ils partagent des moments forts ensemble.

 

“Ma plus belle lingerie, ce sont tes mains”

 

Quels sont vos projets futurs ? Sauver le monde avec l’amour ?
J’ai envie que le compte existe dans plein de langues différentes. J’aimerais faire une grande mappemonde de l’amour ! Je voudrais aussi avoir l’occasion de m’exprimer sur la révolution de l’amour et sur tous les enjeux qu’il y a derrière Amours Solitaires. Cette semaine, par exemple, je vais à l’Institut Français à Tunis pour animer une conférence. C’est une chose que j’aimerais développer car Amours Solitaires ce ne sont pas que des captures d’écran, il y a une vraie réflexion derrière, un engagement sur lequel j’ai envie de communiquer (A la fin de l’ouvrage, Morgane consacre quelques pages à son idée de Révolution de l’amour. Inspirant forcément…). Ce serait super que Amours Solitaires devienne un vrai projet multimédia. 

1 commentaire

  1. 15 février 2019, 0h58

    Merci pour cet article ! Il m’a fait tant envie que je viens de le commander 🙂

Laisser un commentaire

Erreur : merci de remplir votre nom et votre e-mail !