Après plusieurs semaines ou mois d’arrêt de travail en tête à tête avec bébé, c’est la rentrée ! A peine arrivée dans l’open space, vous vous sentez totalement jetlaguée. Vous regrettez déjà les moments “cocoon” et la perspective de passer vos journées en réunion ou devant un fichier excel vous angoisse ? Voici quelques petits conseils testés et approuvés par des working-mums pour reprendre le chemin du bureau plus sereine.

 

Eviter de culpabiliser
Plus facile à dire qu’à faire. C’est vrai. Mais dites-vous que votre rôle de parent est avant tout d’accompagner votre enfant dans son développement. Et cela passe inévitablement par une phase de séparation. Et qui dit séparation dit socialisation. Votre bébé va apprendre à aller vers les autres et à se sentir en sécurité même loin de vous. Et ça c’est essentiel à son bien-être. 

Personnaliser son fond d’écran
Ce n’est pas parce que vous étiez très critique à l’égard des fonds d’écran #lavieestbelleenfamille avant de devenir maman que vous ne pouvez pas changer d’avis !! Imaginez la frimousse de bébé à chaque fois que vous allumez votre écran. Bébé is watching you ! And so does mum.

Imposer ses horaires d’office
Ce n’est pas le moment de faire du zèle horaire. Si vous voulez passer un peu de temps avec votre bébé, adoptez les horaires adéquats, tout de suite. Vos collègues s’y habitueront et vous serez plus détendue. Certaines entreprises proposent du télétravail, renseignez-vous, c’est une super alternative pour les jeunes mamans.

Organiser des mum coffees
A moins de travailler dans une entreprise composée uniquement d’hommes (vous recrutez ?!) vous n’êtes a priori pas la seule maman. Copinez avec les autres mamans : comme vous, elles seront ravies de partager leurs nuits chaotiques, les percées dentaires, les premiers mots…

Ne pas couper le cordon !
Si votre bébé est gardé par une nounou ou une assistante maternelle, demandez-lui de vous envoyer une photo par jour. Et s’il est gardé en crèche, dites-vous que les puéricultrices ne lésineront pas sur les détails de la journée de votre enfant. Alors oui, il faut attendre la fin de la journée mais vous allez apprendre à lâcher prise. Promis. 

Préparer la tenue de bébé la veille
Cela vous évitera de commencer dans le speed, les cris et les pleurs. Vous pouvez aussi préparer la dose de lait, le sac pour la crèche… Le matin, les minutes sont comptées ! Dites-vous que tout ce qui est fait ne sera pas à faire le lendemain. (Pareil pour les purées, rien ne vous empêche le week-end de mixer pour la semaine et de les mettre au congélateur…)

Passer du temps de qualité avec votre bébé
De retour à la maison, imposez-vous de ne rien faire d’autre que de vous occuper de lui avant son coucher. On est souvent tentée de garder son téléphone à proximité mais attention cela a tendance à interrompre votre attention à la moindre notification. Et cela, votre enfant le ressent inévitablement. Vous n’avez qu’une heure alors profitez-en à fond, la machine ou cette tasse de thé qui traîne peuvent bien attendre que bébé soit dans les bras de Morphée.

Poser des demi-journées
Prendre du temps avec ses enfants est essentiel : plus les enfants grandissent, plus ils vont vous solliciter ! Profitez de vos RTT pour organiser un tête-à-tête avec votre enfant (et pour les joyeuses tribus, alternez !) : ½ journée toutes les 2 semaines ne vous pénalisera pas dans votre travail.

Profiter de temps sans lui.
Non cela ne fait pas de vous une mauvaise mère ! Au contraire. Une maman apaisée qui a rechargé ses batteries personnelles et qui s’est octroyée des plaisirs simples pendant la journée, est une maman qui dégage des super good vibes. Pour les bébés qui sont rappelons-le de véritables éponges emotionelles ce n’est que du bon. Et pour vous ? C’est essentiel !

LA bad idée : installer une caméra chez soi pour surveiller la nounou.
Avouons-le on y a toutes pensé ! Primo c’est pas super légal (il faut prévenir votre nounou), deuxio rien ne sert de la scruter toute la journée, elle ne fera jamais aussi parfaitement que vous ! Tertio : le simple fait de voir votre enfant heureux, souriant et content de la retrouver le matin doit vous rassurer.

 

Source : @emilymohsie

 

1 commentaire

  1. 28 octobre 2019, 6h30

    J’ai eu le cœur brisé la première fois que j’ai dû quitter mon fils pour reprendre le travail. D’ailleurs, c’est l’une des raisons qui m’ont poussé à me mettre à travailler à mon compte. De cette façon, je peux m’occuper de lui tout en travaillant.

Laisser un commentaire

Erreur : merci de remplir votre nom et votre e-mail !