Photo : @taytumandoaklay

Un kilomètre à pied ça use ça use… et pas que les souliers ! A moins d’avoir enfanté d’âmes de randonneurs, les trajets maison-école, parc-maison, école-leçon de tennis se transforment souvent en cauchemars : l’un est fatigué et veut les bras les bras, l’autre voulait prendre cette rue et pas celle-là, quand ce n’est pas le petit dernier qui s’arrête à chaque pas de porte pour se cacher ! Voici quelques idées distrayantes pour que marcher devienne un plaisir. Pour toute la famille.

 

Le jeu des couleurs, pour les plus petits
On choisit une couleur et dès que l’on voit quelque chose de cette couleur – une voiture, un panneau de circulation, le pull d’une dame, un jouet dans une vitrine…, on marque un point. Celui qui a le plus de points choisit la couleur suivante. Un jeu qui favorise l’observation et demande un peu de rapidité.

Le jeu des mots (dès 4 ans)
A tour de rôle, on lance un mot – « plage » ! Et l’un après l’autre, on enchaîne avec un autre mot en lien avec le premier : sable, crabe, pinces, bobo, pansement, hôpital, docteur, malade, dodo, rêve, princesse, robe… Et quand on sèche, on change de mot !

Devine à quoi je pense (dès 4 ans)
On pose tous des questions pour deviner à quoi l’autre pense. Une personne, un lieu, un objet, une gourmandise, tout est permis. Celui qui trouve fera à son tour deviner à quoi il pense…

L’histoire sans fin (dès 4 ans)
Une phrase chacun, à tour de rôle, pour créer à plusieurs une jolie histoire qui se terminera une fois arrivés à destination. On parie qu’en plus elle sera amusante !

Si j’étais (dès 4 ans)
Demandez à votre enfant de vous raconter sa journée s’il était un lion. Un chat. Un crocodile. Il va utiliser ses connaissances et son imagination. Soyez prête, il risque de vous étonner.

Les charades (vers 6-7 ans)
À tour de rôle, faites deviner votre charade. On privilégiera des mots de leur quotidien comme tôt-beau-gant, poux-laid, bon-nez, – ou les prénoms de leurs BFF : Jus-lit, An-riz.

Ni oui ni non (vers 6-7 ans)
On ne présente plus ce grand classique ! On papote, on se raconte ses rêves ou sa journée, et tout ça sans dire oui, sans dire non. Bien sûr, toutes cette conversation sera truffée de questions pièges qui n’attendent qu’un oui ou un non ! Vu et revu, mais parfait pour favoriser la concentration de votre enfant et l’aider à varier son vocabulaire.

Jeu de mémoire (vers 6-7 ans)
« Quand je vais au marché, je mets dans mon panier… ». Chacun votre tour, vous ajoutez quelque chose dans votre panier imaginaire, vous le dites, sans oublier d’énumérer tous ceux qui s’y trouvent déjà. Super pour exercer la mémoire !

Compter en rime (pour les plus grands)
À tour de rôle, en chanson ou pas, on entonne 3 chiffres et la rime qui va avec. 1 2 3 je suis le roi 4 5 6 et moi une saucisse 7 8 9 j’ai des souliers neufs… Cela fait travailler les méninges et au final vous allez raconter une drôle d’histoire !

L’irremplaçable petit bac (pour les plus grands)
En version orale : récitez l’alphabet dans votre tête, un enfant dit stop pour choisir la lettre. Puis chacun doit citer un animal, un pays, un objet.

 

3 commentaires

  1. 14 mai 2019, 11h12

    De supers idées ! Et de vrais incontournables 😉

  2. 15 mai 2019, 8h11

    Super article ! En ce moment mon grands de trois ans et demi rechigne un peu à marcher, soit il est fatigué, soit il se laisse distraire par tout ce qui se trouve au bord du chemin ! Je vais tester ces petits jeux pour m’occuper dur les trajets à pieds mais aussi en voiture !

  3. 19 mai 2019, 20h27

    Pour les faire avancer et surtout rapidement ici pour chaque déplacement les enfants prennent leur vélo/ draisienne/ ou trottinette, c’est toujours plus sympa pour eux et pour le coup c’est plutôt moi qui me fait attendre !

Laisser un commentaire

Erreur : merci de remplir votre nom et votre e-mail !