#motherhoodchallenge

#motherhoodchallenge

17 février 2016

Encore un sujet qui irrite certains, déplaît à d’autres et enfin exaspère ceux qui restent. Le motherhood challenge. Le concept est né sur Facebook et se développe sur Instagram et Twitter.

Il s’agit d’un challenge viral sur les réseaux sociaux ayant pour cible les mères de famille. Seules les femmes étiquetées “mamans accomplies” ont le droit de jouer. Ces dernières, à l’invitation d’une amie, elle aussi excellente mère – bien entendu – doivent publier une ou plusieurs photos attestant aux yeux de tous, leur prouesse maternelle. Une fois l’affiche publiée, une autre mère parfaite sera, à son tour, “challengée”.

Je n’avais jusqu’alors pas eu la chance de tomber sur une de ces compositions très personnelles. En insérant ce hashtag dans ma recherche Instagram, j’ai été surprise de découvrir des tableaux tragiquement simples. Terriblement ordinaires. Affreusement naïfs. Finalement assez différents de la maternité idéalisée telle qu’on la voit dans les magazines, sur les blogs et sur Instagram.

De nombreux articles à charge ont fait déferler sur ces femmes tout leur mépris. De multiples journalistes ont rédigé, sur des dizaines de lignes, des analyses socio-culturelles douteuses. Des femmes ont publié des photos parodiques afin de ridiculiser les amatrices du motherhood challenge.

Alors je m’interroge. Pourquoi tant de hargne ? Pourquoi s’acharner à décrédibiliser des personnes avec qui l’on est simplement en désaccord ? En tant que femmes, nous connaissons toutes des situations familiales différentes : mariée, divorcée, célibataire, avec ou sans enfant. Nous avons toutes, des sensibilités distinctes. Devant la maternité, nous ne sommes pas égales et abordons ce véritable bouleversement de manière singulière.

Ce challenge n’en est pas un. En effet, un challenge implique un dépassement de soi. Or immortaliser le temps d’une seconde le revers le plus brillant de la médaille ne convainc personne. Mais si certaines s’en amusent et y trouvent du réconfort ou de la fierté dans un quotidien pas toujours facile, où est le mal ? Il me semble que sur Facebook, Instagram et Twitter, il est facile de choisir ce que l’on veut voir et aisé de cacher ce qui doit l’être. N’accordons pas trop d’importance à ce phénomène.

Que l’on soit maman cool, maman poule, future maman, pas maman du tout, fille, femme, working mum, mère au foyer, bloggeuse, maman qui allaite, maman biberon et même Mauvaises Mères, je pense que nous pouvons toutes essayer de ne pas nous juger. Un peu de bienveillance n’a jamais éteint l’intelligence. Non ?

Crédit photo : Fox meets bear

Laisser un commentaire

Erreur : merci de remplir votre nom et votre e-mail !