Photo : @jauraispumappelermarcel 

 

Vous avez décidé d’allaiter ? Ce glossaire est fait pour vous ! On y a regroupé les termes les plus utilisés pour vous guider dans cette wonderful aventure lactée.

A

Aréole : c’est la partie du sein qui entoure le mamelon. Celle qui s’assombrit au cours de la grossesse, pour que bébé la repère et l’attrape plus facilement !

B

Bout-de-sein : tétons de substitution en silicone pour éviter le contact avec les douloureuses crevasses ou pour faciliter la prise au sein d’un mamelon plat ou rétracté. A ne pas confondre avec un sex toy !

C

Colostrum : riche en nutriments et anticorps, c’est le « premier lait » que boira votre bébé les 3 jours suivant sa naissance, en attendant la fameuse montée de lait (> voir plus bas).

Complément : quand les tétées ne suffisent pas ou que bébé ne prend pas assez de poids, il faut parfois donner du lait en plus, maternel ou en poudre, pour combler les besoins de bébé.  

Coquilles : vous pourrez en avoir besoin pour recueillir le lait qui coule de l’autre sein pendant que bébé tète… ça prend un peu de place dans le soutien-gorge alors si vous envisagez de les porter la journée pensez à upgrader votre lingerie !

Coquilles (bis) : certaines ont des trous d’aération pour laisser respirer le sein et favoriser la guérison des crevasses notamment. Pensez-y avant de vous allonger ou de vous pencher !

Coussinets : des ronds en tissu lavable ou en papier à glisser dans votre soutien-gorge pour absorber les fuites de lait de jour comme de nuit, et pas seulement quand bébé tète !

Crevasse : un peu comme une gerçure mais sur le mamelon. On ne va pas vous mentir ça fait mal. Mais ça passe… Il faut serrer un peu les dents !

E

Engorgement : drôle de sensation ! C’est un peu comme si quelqu’un gonflait vos seins à bloc sans que vous puissiez déboucher la valve… C’est le bon signe que le lait monte, monte, monte…

F

Fuite de lait : un léger détail… Quand bébé tète un sein, l’autre aussi peut couler ! Mais pas que ! Les fuites de lait sont fréquentes de jour comme de nuit. Par ici le milk bar !

L

Lanoline : retenez bien le nom de cette crème bienfaisante ! Ses propriétés apaisantes, hydratantes et cicatrisantes soulageront vos mamelons. A appliquer après chaque tétée sans modération.

M

Mastite : inflammation de la glande mammaire due à une stagnation du lait. Vous pouvez être fiévreuse et courbaturée. La zone du sein concernée est rouge, chaude et douloureuse.

Montée de lait : on l’attend et on la redoute un peu. Le colostrum (voir plus haut) laisse place au lait maternel. Pour soulager vos seins super tendus, mettez bébé au sein le plus souvent possible.

P

Prolactine : hormone de la lactation, qui a le don d’endormir votre enfant mieux qu’une berceuse (et vous aussi !). On n’a pas dit qu’il ferait ses nuits tôt… Au contraire un bébé allaité a plus longtemps besoin d’un repas la nuit.

Pic de croissance : tétées quasi toutes les heures, seins tout mous, tétons « on fire », bébé grandit et ses besoins en lait augmentent ! Il faut compter 1 ou 2 jours pour que tout se remette en place. Courage !

R

Réflexe d’éjection : vous avez l’impression d’avoir des fourmis dans les seins ? C’est signe que le lait circule et qu’il va s’écouler… Un réflexe naturel qui se met en route dès que votre bébé tète.

S

Sevrage : arrêt progressif de l’allaitement. C’est une « séparation » à la fois pour le bébé et la maman…

T

Tire-lait : un mot pas sexy mais qui a le mérite d’être explicite ! Grâce à cet appareil, non seulement vous stimulez la lactation, mais encore vous pouvez vous octroyer un petit Spritz (ou 2), un dîner en amoureux ou une soirée entre amis.

1 commentaire

  1. 18 septembre 2018, 11h04

    Article GENIALISSIME ! Merci pour ce petit lexique 😉

Laisser un commentaire

Erreur : merci de remplir votre nom et votre e-mail !