Photo : @lespetitescuilleresdejuliette

Pour les papas depuis quelque temps déjà, ou pour ceux dont c’est la première fois, la grande aventure commence par une annonce. Un moment inoubliable, qu’il ne tient qu’à nous de rendre surprenant, drôle, ou encore plus émouvant. Voici comment.

Le mettre en situation, jusqu’à ce qu’il capte le message. On l’emmène dans le parc où il passait toutes ses mercredis après-midi quand il était petit, on s’offre un tour de manège et on achète 10 tickets « parce qu’on va bientôt en avoir besoin », on lui demande son avis sur toutes les poussettes que l’on croise autour de l’aire de jeux… Le degré de subtilité dépendra de sa perspicacité. Si l’on compte de jeunes papas et mamans dans notre entourage, on leur offre une journée en amoureux et on joue aux futurs parents avec leur petit bout. À la fin, on le félicite pour cet entraînement. Et on lui conseille de bien garder ses notes, celles dont il aura besoin dans quelques mois.

Laisser parler un cadeau à notre place. Le mug « Papa poule » que l’on pose sur la table l’air de rien, rempli de son premier café du matin, pour regarder ses yeux s’ouvrir très grand. À moins que l’on préfère s’amuser avec un message codé. Dans ce cas, on opte pour le t-shirt « Future is cool », ou pour la version « We are family » si l’on est que tous les deux. Pour l’aider un peu, on lui dit qu’on l’a choisi en pensant à ce qu’il se passera dans à peine 9 mois. Là, il saura.

En parlant de cadeau, pourquoi ne pas travailler la mise en scène, et faire comme si bébé le prévenait de son arrivée prochaine ? Un biberon pour lorsque ce sera son tour de se lever la nuit, un porte bébé pour toutes leurs futures balades, une paire de petits chaussons qu’il portera pour faire ses premiers pas… Et si l’on a appris la bonne nouvelle en juin, on peut même en profiter pour organiser une fête des pères qu’il ne sera pas prêt d’oublier.

On lui écrit tout ce qu’on veut pour l’annoncer, sauf « Tu vas être papa ». Et on laisse notre imagination nous guider pour choisir le support. On peut le lui dire sur un faire-part à son nom et au nôtre déposé dans la boîte aux lettres, sur une page du carnet qui le suit partout et où il note tout, ou sur une jolie lettre glissée dans la poche de sa veste. Parfait si l’on sait qu’on sera trop émue pour le lui dire à haute voix. Et pour garder un souvenir de ce moment hors du temps.

Un album photo de l’histoire que l’on partage, ailleurs que sur la mémoire de notre téléphone. On imprime les images saisies depuis le jour où tout a commencé. Les grands et les petits moments, les dates où l’on a pris les tournants qui nous ont conduits jusqu’ici. Et sur la dernière page, un indice qui annonce l’entrée d’un nouveau personnage dans le prochain chapitre.

Ou le lui dire, tout de suite et tout simplement. Laisser l’émotion faire le reste.

 

 

Photo : Les petites cuillères de Juliette 

Laisser un commentaire

Erreur : merci de remplir votre nom et votre e-mail !