Et si on profitait des beaux jours pour transformer notre enfant en super-héros écolo ? On vous glisse 6 initiatives simples et ludiques à faire avec lui.  Pour que l’écologie prenne tout son sens au quotidien…

 

Partir en mission “nettoyage”
L’idée ? Se munir en famille de sacs poubelles et de gants pour ramasser les déchets non recyclables qui fleurissent dans les forêts, dans les parcs alentours, sur les plages (si on vit au bord de la mer ou si l’on s’y rend pour les vacances) et même dans les zones urbaines (si on peut équiper son enfant d’une pince attrape-tout, c’est encore plus motivant !). Pour que la mission soit encore plus sympa, on peut décerner un prix à celui qui remplira le plus son sac. Et pour un bel effet de groupe, on se rapproche des associations comme la Surfrider Foundation Europe qui organise des collectes de déchets sur les littoraux de France avec le programme Initiatives océanes, l’association Mountain Riders qui met en place des Ramassage Mountains Days de mai à septembre en montagne ou les associations régionales et communales qui organisent régulièrement des opérations “Forêt Propre”. Le site J’agis pour la nature propose un onglet “les activités près de chez vous”, incluant les ramassages de déchets par région mais aussi d’autres activités de sensibilisation à l’environnement. Jetez-y un oeil !

Faire le tri avec lui
Les enfants adorent les missions et trouvent souvent cela plus rigolo que nous de faire le ménage, ranger dans des boîtes ou trier des affaires. Surtout quand ils ont entre 2 et 7 ans. On en profite pour les initier à un geste quotidien qui a du poids : faire le tri quotidien dans les déchets. On utilise des codes couleurs simples pour chaque poubelle, on peut aussi coller sur chaque bac des images pour que l’enfant s’y retrouve facilement et lui proposer de faire du compostage.

Organiser un jour “sans viande”
Un jour sans viande par semaine réduit l’empreinte carbone de la famille. La viande rouge est celle qui a le plus gros impact sur notre environnement (un élevage de bovins demande 28 fois plus de surface et 11 fois plus d’eau qu’un élevage de volailles.) Par ailleurs, les vaches produisent du méthane qu’elles rejettent ensuite dans l’air. Il s’agit d’un gaz à effet de serre responsable, en partie, du réchauffement climatique.

Pour corser la mission et faire prendre conscience à votre enfant que manger de temps en temps 100% végétal peut-être aussi gourmand, proposez-lui de chercher des alternatives sans viande à ses plats préférés. Par exemple, on peut préparer avec lui une version veggie du classique burger avec un steak de haricots rouges et avocat (succès garanti et effet visuel aussi). On adore la recette de Cuisine moi un mouton.

Installer un hôtel à insectes
La sensibilisation des enfants à l’environnement passe beaucoup par le “faire” et par les actions concrètes. Installer un hôtel à insectes à placer dans le jardin, sur le balcon ou dans un espace vert partagé est une façon de le sensibiliser à l’équilibre de la biodiversité et à l’importance des pollinisateurs (abeilles, papillons et nombreuses mouches). C’est aussi l’occasion de l’informer sur les pesticides et de lui expliquer qu’ils ne sont pas indispensables à la mise à l’écart des nuisibles du jardin. En effet, les coccinelles, les araignées et les guêpes luttent naturellement contre les envahisseurs en les dévorant. Cette petite maison en bois, sorte de ville pour petite bêtes, est l’abri parfait pour ces insectes si utiles. Ps : les enfants ne sont pas dégoûtés par les insectes si vous ne les diabolisez pas !

Nature & Découvertes propose un petit hôtel à insectes parfait pour les enfants tandis qu’Isabel Thomas propose d’en fabriquer un parmi d’autres activités dans son livre 23 trucs trop rigolos à faire pour devenir un éco-héros (Rustica éditions)

Faire de la récup avec ses habits trop petits
L’initier à l’écologie, c’est lui montrer que le recyclage passe aussi par les objets du quotidien et leur seconde vie !
Parmi mille idées, le sac en jean (ou autre pantalon) est assez facile à réaliser : On prend un pantalon trop petit, on le met sur l’envers, on noue un gros noeud à chaque “jambe” le plus haut possible, on les découpe au ciseau en veillant à laisser 5 cm de tissu après les noeuds, on retourne le tout et on obtient le corps du sac. Ne reste ensuite qu’à passer un foulard, une petite anse en tissu ou une jolie corde à travers les passants de ceinture du pantalon ! Bien sûr, le don est aussi une belle manière de sensibiliser l’enfant au recyclage des vêtements et des jouets en l’invitant à faire régulièrement un tri dans ses affaires pour les apporter aux associations (lien vers ancien article émoi émoi)

Plonger dans un bain de forêt
Les balades en forêt le temps d’un après-midi ou d’un week-end camping sont l’occasion de lui donner envie de protéger cette nature qui lui fait vivre de si grandes aventures. La nature et les bains de forêt en particulier ont des vertus apaisantes concrètes qui sont ressenties par les adultes mais également par les enfants. Déconnecté (des écrans et de tout le reste), l’enfant s’immerge, observe, vit en pleine conscience, tente des expériences, tisse un lien unique avec son environnement. Et un enfant qui aime la nature est un enfant qui en prend soin non ? A l’heure où l’on parle de plus en plus d’éducation intégrale (les apprentissages par l’expérience en milieu naturel), construire une cabane, ramasser des feuilles, observer les oiseaux, faire un petit potager, … sont autant d’activités qui construisent nos éco-citoyens de demain. Eric Brisbare, auteur de Un bain de forêt (ed.Marabout) parle avec brio de ces expériences de sylvothérapie et d’expédition en forêt de montagne, qu’il propose d’ailleurs toute l’année via son site.

 

Photo : wanted 🙂

1 commentaire

  1. 29 avril 2019, 10h26

    De supers idées pour inclure les enfants dans la défense de notre Terre.

Laisser un commentaire

Erreur : merci de remplir votre nom et votre e-mail !