L’invité du Mag, c’est la rencontre d’une personnalité et d’une problématique.
Pour quelques lignes, le Mag lui appartient. Il est sien. Le ton, le style et l’histoire qu’il raconte lui sont propres.

Aujourd’hui, c’est Louise, dont j’ai fait la connaissance via Instagram et son compte féerique @lattrapereves. Elle habite dans les Landes. Son ami est charpentier, elle déniche des trésors pour sa boutique : L’Attrape Rêves. Louise a accepté d’être notre invitée et de plancher sur ce thème : “J’ai quitté la ville pour une vie en famille dans les bois.”

L'attrape rêves

Je vous écris depuis ma chambre, dehors le soleil se reflète sur les feuilles mouillées des chênes lièges, je ne vois que des pins à perte de vue et j’entends le cris des grues qui migrent vers le sud.
Je vous écris depuis un coin de forêt un peu perdu du sud ouest de la France.

Je suis une citadine, une vraie.
Celle qui commande des sushis et qui va au cinéma plusieurs fois par mois, qui rejoint ses amis au restaurant ou dans un bar.
Jʼai été une citadine heureuse. Puis ma fille est née et mon joli appartement, aussi vaste et clair quʼil était, est devenu soudainement bien trop petit.

L'attrape rêves

Il faut dire que Violette est une sauvage ! Elle a cette force de vie immense et cette énergie sans fond.
Jʼai passé deux ans à attendre fébrilement que les grilles du jardin public ouvrent le matin pour quʼelle puisse VIVRE, sans que jʼai à lui dire non, sans faire attention, à lui tenir la main. Mais le jardin public était trop petit pour sa soif de vie aussi. Alors, quand elle a commencé à se baigner dans les flaques, nous sommes parties.

On mʼa dit : “Quoi, tʼes dingue de partir tʼenterrer là-bas ! Tu ne tiendras pas deux mois ! ” Et bien voilà, cela fait quatre ans que ça dure et je, nous, nʼavons jamais été si équilibrées.

Vivre dans la nature avec ses enfants, cʼest leur offrir la “vraie” vie à porter de main, dʼœil et de cœur.
Cʼest courir à perdre haleine. Connaître les saisons autrement que par leurs noms. Mettre ses mains dans la terre. Croiser des écureuils et des faisans sur le chemin de l’école. Se méfier du sanglier dans la forêt et savoir que le potager ne donne pas de tomates en décembre…

L'attrapes rêves

Mes enfants sʼinventent des milliers dʼhistoires, ramassent des champignons, connaissent le cri du geai.
Ils sont connectés à la vie. Ils passent leurs doigts le long de l’écorce rugueuse du chêne liège, ramassent des pignes de pins.

Ils sauvent des étoiles de mer échouées après l’école et se délectent des couchers de soleil sur l’océan. Il y a toujours du sable dans leurs chips et leurs cheveux sentent parfois le feu de bois…

Vivre à la campagne cʼest faire des choix. Cʼest une grande chance et une opportunité que jʼai pu ou su saisir.

l'attrape rêves

Alors cʼest vrai, je vais peu au cinéma.
Je ne mange presque plus de sushis et je ne mets que rarement les pieds dans un magasin. Les enfants sont fous de joie quand ils voient un escalator ! Ils prennent toute la place sur les trottoirs et trouvent que les pigeons sont des animaux très exotiques ! Quand je les vois prendre tellement de place lorsqu’ils se promènent en ville, je me dis, dans mon cœur de citadine, que jʼai réussi ma mission.

L'attrape rêves

Volez de branches en branches mes petits.
Avec de la terre sous vos ongles et du sable dans vos souliers, toujours. Au fond de vos poches un marron ou un coquillage, précieux trésors.

Que vos racines soient aussi profondes que celles des chênes lièges et vos pas aussi légers que ceux du roitelet qui habite dans notre arbre car en grandissant cette force immense vous accompagnera, partout où vos pas vous porteront.

L'attrape rêves

1 commentaire

  1. Schreiber
    1 janvier 2017, 17h56

    Chère Louise,
    vos enfants ont l’immense chance de vivre libres, dans un univers magique où le bonheur est Roi.
    Toute leur vie ils garderont les souvenirs de ces années enchantées car vous êtes la douceur et l’équilibre dont ils ne sauront ce passer.
    J’ai cette image de votre famille autour d’une table ronde, qui me fait penser que rien ne viendra troubler votre quiètude, votre maman si bienveillante avec vos petits, ses expressions de tendresse et d’Amour dont vous avez hérité.
    Vous, Louise, incarnez l’Amour, la tendresse, la sensibilité, le réconfort,, la sérénité et votre amoureux dégage la sagesse, la générosité, la sécurité, la confiance.
    Si je peux me permettre une comparaison avec un chêne liège… vos parents en sont les racines, vous et votre amoureux en êtes des branches, votre foyer est un nid douillet niché au creux de vos deux branches et vos enfants sont les fruits de ce chêne…des glands qui dans quelques années, deviendront eux aussi des arbres majestueux et dont vous serez à, votre tour, les solides racines…
    Je vous suis depuis quelques mois et c’est toujours très émue que je regarde vos photos, une telle douceur s’en dégage, vos commentaires me font toujours sourire, rire et parfois pleurer car quand vos souvenirs douloureux remontent à la surface, je suis triste pour vous et pour Violette. Son papa est un ange gardien bienveillant à vos côté pour l’éternité mais, avant celle ci, il y a une vie sur terre dont il faut jouir .
    Je vous souhaite en ce premier jour de l’an 2017 tout le bonheur que vous méritez et que tous vos souhaits se réalisent.
    Affectueusement . MP Lorraine.

Laisser un commentaire

Erreur : merci de remplir votre nom et votre e-mail !